Ma Sama Anand (Eloïse Viart), gérante de DumbéAnanda

Ma Sama prof de yoga

Mâ Sama Anand diplômée de l’Institut International de Yoga Alliance 500YT par ‘Santosha YTTC’ (Bali) et ‘Paramanand Institute of Yoga Science and Research’ (Indore, Inde) pratique le yoga depuis 2005 et l’enseigne depuis 2012 avec un immense dévouement pour cet art de vivre.

Ecoutez l’interview de Ma Sama Anand : son parcours jusqu’à la création de Dumbéananda (NC 1ère – Un été zen, décembre 2020)

Mère de deux enfants, elle est arrivée sur le territoire en Janvier 2016 et a fondé Yoga Source, un institut qui offre des cours collectifs et privés à la salle de yoga de Ste Marie et des stages ou retraites en divers lieux pleine nature de la Nouvelle Calédonie.

Elle a reçu le nom spirituel de Mâ Sama Anand par Guruji Dr. Omanand comme une deuxième naissance correspondant à un engagement total sur la voie du Yoga et la réalisation du Soi.  Ma Sama a participé à plusieurs formations de yoga et rencontré quelques grands maîtres et professeurs. Elle aime enseigner, partager les connaissances du yoga pour rendre accessible une science déjà très rependue dans le monde et qui continue sa pleine expansion, rendant disponible une sagesse ancestrale, clé de la libération.

Ma Sama posture yoga

Son histoire : le yoga ou la suite logique de l’éthologie

Eloïse a commencé avec les chevaux. Dès l’âge de 8 ans, elle a connecté avec ce noble animal qui la mena sur toutes sortes de chemins équestres amateurs et professionnels (cascades équestres, dressage de chevaux de cinéma, grande randonnée à cheval, débourrage, enseignement de l’équitation, propriétaire et gérante du centre équestre l’Hippo-Campus a Vanuatu, etc).

C’est en arrivant au Vanuatu en 1999 que la passion pour l’éthologie (étude du comportement équin dans son milieu naturel permettant un dressage basé sur le langage corporel et non contraint) a commencé et s’est confirmée au cours du dressage d’une trentaine de chevaux.  La pratique du yoga a débuté en 2005. Son intérêt pour l’union des esprits homme-cheval la mena sans détour a l’essence même du yoga qui en sanscrit signifie « union » … mais de quelle union s’agit-il ?

Eloise parle de son expérience : « Je me suis mise au yoga d’abord car j’y voyais un moyen sûr de m’assouplir (moi qui était vraiment très raide à force de monter à cheval). Mon corps s’est tout de suite délié, assoupli, renforcé. J’ai développé une meilleure maitrise des différentes parties de mon corps que je sus utiliser plus en finesse, de manière plus adaptée (aux types de chevaux, aux situations) et plus en conscience ! Cela peaufina encore ma relation aux chevaux dans laquelle j’utilisais essentiellement un langage corporel. Les progrès du bien-être dans le corps étaient si spectaculaires que je voulus approfondir la pratique pour accéder à l’épanouissement mental et spirituel. L’évolution de ma pratique a suivi son cours : avec une pratique régulière, j’ai acquis la maitrise des asanas (postures). Une fois celles-ci acquises, je pouvais, pendant leur exécution, me concentrer uniquement sur ma respiration. Cela constituait mes premières méditations en mouvement. Avec la pratique du pranayama (exercices respiratoires permettant la maitrise du souffle et l’orientation de l’énergie vitale, le Prana), j’ai senti que la respiration consciente me donnait un moyen très efficace de tourner mon attention vers l’intérieur. Petit à petit, je pus sentir des changements se produire, psychiques et énergétiques, irréversibles, me menant à de nombreuses prises de conscience, ouvertures vers la réalisation du Soi. Je repris contact avec la Vérité. C’est à ce stade, que tout le sens du mot yoga s’éclaircit : le yoga permet de se relier à Soi-même dans le sens sacré du terme : on parle du soi authentique, celui qui, dénué des influences et des souffrances de l’ego, fait Un avec la conscience et est fondamentalement en paix. ‘Tout est lié’ devient une évidence. Le monde qui m’entoure n’est autre que celui que je projette, aussi ce que je perçois des autres n’est autre qu’une fenêtre pour le regard de la Conscience que nous sommes tous. Je suis d’une nature à aimer partager tout ce qui m’apporte de la joie. Enseigner est un plaisir. Transmettre les techniques et connaissances du yoga revient pour moi à prodiguer l’essence de notre mission sur Terre : la réalisation du Soi. Aujourd’hui je suis convaincue que tous ceux qui s’intéressent au yoga sont (subconsciemment) intrinsèquement en voie de connecter leur conscience individuelle à la conscience universelle. Les postures sont les premiers pas vers cela. Les techniques que j’enseigne invitent le pratiquant à se retrouver plus ou moins directement au-delà du bruit des pensées, dans un état de réceptivité ouverte, de lâcher prise et de confiance. J’aime observer cette révolution qui se produit tôt ou tard lorsque les pratiquants réalisent qu’ils ne sont pas des êtres humains vivant des expériences divines mais Dieu (l’Un) vivant des expériences humaines… 🙏🌈🤍 Hari Om »

Spread the love